Juin 2008 29

Avec le concours de Veolia Eau

Voilà un duo qui va faire causer en Limousin.

La plus lointaine trace d’accordéon syncopé se trouve aux Etats-Unis à la fin du XIXème siècle. Loin de Peyton avec son orchestre d’accordéons, l’art de Van Damme a su égrener suffisamment de swing pour explorer la face jazz cachée de l’accordéon. Marcel est venu nous époustoufler en 2000, quant à René, son jazz à lames nous a subjugué en 2005. Quand deux musiciens hors pair se réunissent dans un jazz aux reliefs chatoyants …

Tulle vibre avec simplicité, frissons et énergie.

Au croisement des musiques, des échanges, des nouvelles résonances qui font émerger une sensibilité dans une effervescence d’idées …. [lire la suite]

Sep 2008 14

Marcel Loeffler : des racines du côté du jazz manouche, élargies par les horizons des grands musiciens de jazz américain pour un improvisateur subtil. La pureté de ses thèmes, la noblesse de ses mélodies habillent son jazz de reliefs chatoyants.Marcel est venu nous époustoufler en 2000.

Quant à René Sopa, son jazz à lames nous a subjugué en 2005. Il égrène suffisamment de swing pour explorer la face jazz cachée de l’accordéon.

Un duo exceptionnel au croisement des musiques, des échanges, des nouvelles résonances qui font émerger des sensibilités dans une effervescence d’idées.

En concert, le samedi 20 septembre à 16h au Théâtre (Tarif : 10€)

Page 1 of 1
1