Sep 2009 07

Jean-Claude Laudat perpétue la tradition swing musette.

A 6 ans, Jean-Claude Laudat reçoit son premier accordéon par son père qui jouait lui-même du diatonique en autodidacte. Il apprend les bases de l’accordéon chromatique en suivant des cours à Bastille. Adolescent, il découvre la musique de Jo Privat, ce sera pour lui une révélation. Il joue ses premières notes dans les bals parisiens où il apprend la rythmique. Dans les années 80, lors de l’émission La Chance aux Chansons, la prestation de Jo Privat, Didier Roussin et Patrick Saussois (ses 3 grands maîtres) l’amène au swing-musette et au jazz. Il met sur pied la formation Swing Valse et se produit avec divers musiciens en France et à l’étranger.

En 1994, lors d’une soirée, il rencontre le guitariste-chanteur Jean-Yves Dubanton avec lequel il forme un duo. Ensemble, ils renouent avec la tradition du swing-musette et font revivre l’union sacrée de la guitare manouche et de l’accordéon : ils ont sorti 3 albums en duo. Ils accompagnent le chanteur François Morel au sein de l’orchestre dirigé par Reinhardt Wagner. De 1996 à 2002, Jean-Claude  Laudat participe à la formation de Patrick Saussois et Alma Sinti avec laquelle il a enregistré deux albums et donné de nombreux concerts.

En 2005, l’accordéoniste met son talent au profit du cinéma et participe en tant que musicien et acteur au film « Le grand appartement ». Il sera ensuite nommé conseiller technique du film musical de Christophe Barratier « Faubourg 36 » où il a donné des cours à Maxence Perrin qui tient le rôle d’un enfant accordéoniste.

Jean-Claude Laudat emboîte le pas des Gus Viseur, Tony Murena et Jo Privat.

Pour ceux qui n’aiment pas le chromatique et le musette, voilà une belle occasion de changer d’avis !
Dernier album : Appellation contrôlée  – Bemol Production (2008)

http://jeanclaudelaudat.free.fr

A retrouver tout au long du festival :

Laissez un commentaire